Mastère Professionnel en Gestion de Projets de Génie Civil
 
Objectifs de la formation
Cette formation professionnalisante en 2 ans répond à un besoin en maitrise d’œuvre des différents intervenants dans l’acte de construire aussi bien tunisien qu’étranger. Elle est caractérisée par des relations privilégiées avec le monde professionnel, permettant d'adapter les enseignements en étroite collaboration avec la profession. En effet, les nouvelles technologies de construction ainsi que les contraintes apportées par les notions de maitrise des couts, de développement durable, de certification, d’environnement  ou de qualité nécessitent des compétences adaptées et opérationnels.
Le projet de master professionnel «Gestion des projets de génie civil» vise à donner aux apprenants les compétences nécessaires pour monter des opérations et gérer des projets de constructions neufs ou de réhabilitation, aussi bien  de bâtiments que d’infrastructures. Il a pour objectif principal d’apprendre à maitriser la gestion globale d’un projet de sa naissance jusqu’à sa maintenance, en s’attachant particulièrement aux aspects : réalisation, maîtrise des coûts, recherche de la qualité et communication entre intervenants. Il se projette comme perspective d’approfondissement académique à orientation professionnelle qui se positionne à l’issue d’une formation initiale en Licence appliquée en  génie civil dispensées actuellement au sein de l’ISTEUB (Université de Carthage), des ISSAT  et des ISET.
Ce master se caractérise, en outre, par la pluridisciplinarité, tant au niveau des enseignants qu'à celui des enseignements, en s’articulant sur quatre axes en synergie : les techniques d’exécution, le management intégré (Qualité-Sécurité-Environnement), l’économie et le juridique.
L’intérêt sera accordé principalement aux différents procédés et techniques de construction des structures en particulier les bâtiments à grandes hauteurs, la préfabrication, les ouvrages spéciaux ou les projets de réhabilitation.
L’aspect économique sera traité dans le souci d’une meilleure gestion financière des projets à ses différents stades, de la conception (estimation du budget) à la réception définitive (décomptes définitifs) en passant par la préparation des offres.
Les apprenants dans ce master doivent s’imprégner de la culture «qualité- sécurité» et de ses exigences dans le domaine du génie civil concernant la prévention des accidents de travail, la certification des entreprises,  le contrôle sur chantier, ou le traitement des non-conformités.
L'approche environnementale, qui constitue un des fondements de ce master, contribue au respect des exigences réglementaires en matière d'environnement et doit favoriser la prise en compte des dimensions environnementale et énergétique dans les pratiques du génie civil.
Le volet juridique améliorera la communication entre les différents acteurs : maitre d’ouvrage- maitre d’œuvre – entreprises et bureaux de contrôle, par une meilleure  connaissance du cadre juridique régissant les projets de génie civil. Ces connaissances sont complétées par l’approfondissement des outils de base de la communication à savoir les langues dans notamment l’anglais.
Les débouchés correspondent à des emplois de cadres dans une large gamme de secteurs d’activités incluant le bâtiment, les travaux publics, ainsi que les eaux, assainissement et déchets, dans les secteurs privés et publics. Les titulaires du master professionnel en gestion des projets de Génie Civil seront capables : 
De représenter l’entreprise en situation de gestion technique des opérations de construction.
  • D’organiser, coordonner et suivre la réalisation de travaux de construction.
  • D’assurer la gestion financière, comptable et commerciale.
  • De manager des équipes de travail.
  • D’assister les entreprises dans leurs démarches Q/S/E.
Conditions d'admission
L’autorisation d’inscription, en vue de préparer le Master est accordée par la commission de Master formée par les enseignants de la spécialité aux candidats détenteurs :
- d’une licence appliquée en Génie civil.
- d’un diplôme équivalent (Bac+3 au minimum) dans l’un des domaines suivants : hydraulique, architecture, Environnement, Génie rural. 
Perspectives professionnelles
Les débouchés correspondent à des emplois de cadres dans une large gamme de secteurs d’activités incluant le bâtiment, les travaux publics, les eaux, assainissement et déchets, dans les secteurs privés, publics, et parapublics. L’orientation de cette formation tend également à inciter les apprenants à monter leur propre projet d’entreprise de travaux, de pilotage, de bureau de conseils et d’expertise.